The Rider


The Rider

Un film de Chloé Zhao

Avec Brady Jandreau, Tim Jandreau

Le nouveau film de Chloé Zhao est d’une beauté renversante.

Article de Jean-Max Méjean 4 étoiles



Art Cinema Award

Réalisatrice et productrice chinoise, Chloé Zhao nous avait déjà émerveillés en 2015 avec son premier long métrage, Les chansons que mes frères m’ont apprises, présenté en compétition au festival de Sundance et à Cannes dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs. La voici de nouveau en compétition pour la Quinzaine des Réalisateurs 2017, repartant avec l’Art Cinema Award remis par la Confédération internationale des cinémas d'art et essai (CICAE) et largement mérité.

Un western mélancolique


Avec ce western dans la plus belle tradition, son art met en lumière à la fois les acteurs non professionnels et les paysages du Middle Ouest américain, évoquant l’univers de Clint Eastwood. Comme tous les beaux films qui savent, en outre, s’en tenir à une durée convenable dépassant à peine une heure trente, The Rider raconte une histoire simple qui, peu à peu, remet en cause à la fois nos préjugés et transforme les personnages du film, avec, bien évidemment, une bonne dose de mélancolie et de drame qui les rend inoubliables.
 


Un vrai drame


C’est le cas de son deuxième long métrage qui, comme le précédent, s’est imbibé d’une réalité profonde du monde invisible américain, ici celui du rodéo et des cow-boys, ces oubliés du cinéma. Elle nous livre un vrai drame, celui d’un jeune homme magnifique qui, par amour pour les siens, va finir par renoncer à sa passion destructrice. Le film repose en effet sur l'histoire de Brady, jeune cow-boy, entraîneur de chevaux et étoile montante du rodéo, qui voit sa vie basculer après qu’un cheval lui eut fendu le crâne au cours d’un rodéo. On lui annonce alors qu’il ne pourra plus faire d’équitation. De retour chez lui, dans la réserve de Pine Ridge, sans goût pour une vie différente, il est confronté à la vacuité de sa vie. Que peut devenir un cow-boy qui ne peut ni faire de rodéo ni monter à cheval ? Pour redonner un sens à sa vie, Brady cherche à comprendre ce que c’est qu’être un homme au cœur de l’Amérique contemporaine même si la solution ne dépend pas que de lui. Un film d’une beauté renversante.


Fiche du film


Logo IEUFC